Le bouleversement des comportements de consommation

Les évolutions socio-économiques et les technologies digitales influent profondément sur les modes de consommation. L’essor de cette technologie fait que le consommateur est plus averti : ultraconnecté, informé en temps réel, mobile. Les réseaux de commerce doivent innover et repenser leur chaîne de valeur pour conserver leur avantage concurrentiel et pérenniser l’engagement client. Ainsi, l’omnicanal requiert une supply chain de plus en plus agile, par exemple capable de gérer la livraison des produits dans l’heure de l’achat, et des retours flexibles. Le point de vente devient un lieu de livraison dans le processus de click-and-collect. Bien sûr, le tout améliore les services et la profitabilité.

Mais un retour à la proximité
L’histoire voit s’opérer un mouvement de balancier entre proximité, concentration dans des grandes surfaces en périphérie, puis plus récemment, un retour à la proximité. Porté par les mastodontes de la distribution, le phénomène prend appui sur la recherche de sens à la consommation, le souhait d’une relation concrète dans l’acte d’achat, le désir de soutenir les initiatives de production locale et de raccourci les circuits. La tendance ne concerne pas seulement les centres-villes, mais également les aires semi-urbaines, voire rurales. Moins gourmands en investissements, ces plus petits formats exigent néanmoins de revisiter les modèles économiques des enseignes.

Avides de nouvelles expériences de consommation, les grands gagnants de cette nouvelle donne sont les clients.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here