Attila au Mans, une entrepreneure dans un métier d’homme

Toit, toit, « mon » toit…

Se reconvertir dans un métier d’homme ? Simple comme bonjour pour  Laure Saillour, franchisée Attila qui espère ouvrir sa deuxième agence avant deux ans.

Créée en 2017 par Laure Saillour, l’agence Attila Le Mans intervient sur l’ensemble de la région mancéenne et dans plusieurs autres communes de la Sarthe. Elle fait ainsi partie d’un réseau de 78 agences spécialisé dans l’entretien et la maintenance qui vient de souffler ses quinze bougies.

L’équipe se compose d’une petite dizaine de salariés en plus de la gérante qui occupe des postes d’assistante administrative et commerciale, de commerciaux, de métreur chargé notamment de l’approvisionnement des chantiers et de techniciens… Sur le local, la franchisée se remémore : «Je voulais un emplacement stratégique. Je visais donc la ZI Sud. Je voulais y être car c’est là où bat le cœur économique de la ville. La zone ne regroupe pas d’enseignes grand public mais plus de 600 entreprises y ont leur siège. La dynamique de la ville est à cet endroit ».

Aujourd’hui, l’agence du Mans a donc établi ses quartiers dans un bâtiment vacant depuis le déménagement d’une autre entreprise à quelques mètres du bâtiment.

Le bâtiment épouse les codes de l’enseigne. Du rouge et du gris. 560 mètres carrés sont dédiés à l’activité qui se segmente en bureaux et espaces de vie  pour une centaine de mètres carrés environ. Le reste de l’espace est occupé par le cœur du métier : les ateliers et quelques vestiaires et sanitaires à destination des techniciens.

Laure Saillour ajoute : « Pour la mise en conformité, nous n’avons pas trop eu de mal concernant la charte graphique. Il ne manquait presque que la couleur rouge pour faire écho aux couleurs de l’enseigne. Je savais également que le bâtiment n’avait pas pour vocation d’accueillir de nombreux clients mais je voulais un beau bâtiment, une vitrine a côté de toutes les autres entreprises. »

Arguments de cœur et d’esprit

C’est donc au mois d’avril 2017 que Laure Saillour ouvre l’agence Attila au Mans. Après 25 années passées dans les secteurs de l’automobile et de la métallurgie à des postes de manager et de responsable de développement commercial, elle décide de donner un nouvel élan à sa carrière professionnelle en se lançant dans l’entrepreneuriat. Cette démarche n’est pas due au hasard. En effet, issue d’une famille d’artisans, de commerçants et de d’industriels, elle s’est tout naturellement tournée vers le challenge d’entreprendre. Dotée d’une expérience professionnelle solide et d’une détermination sans faille, au cours de sa réflexion, elle juge naturellement la franchise comme la solution idéale qui combine accompagnement et indépendance. Technicité, BtoB, innovation et performance sont les maîtres-mots de ses critères de recherche d’un réseau. Mais comme bien souvent les arguments rationnels ne sont pas seuls à infléchir sur le destin professionnel.

Pourquoi finalement avoir fait le choix d’Attila ? A cette question Laure Saillour répond: « Je voulais un concept plutôt technique. Les premiers contacts avec la franchise correspondaient bien avec mes valeurs et ma vision de l’entrepreneuriat en franchise. Je recherchais des savoir-être, un cap, un rapport humain, tout ce qui entourait le concept en somme. Et je ne fus pas déçue. Loin de là. Valeur, vision, maturité du réseau, posture face au client. L’ensemble correspondait en tout point à ce que je recherchais. Ce fut une accroche naturelle avec l’esprit du réseau. »

Femme de poigne

Si cette aventure n’est pas de tout repos pour Laure Saillour, ses compétences commerciales et son expertise technique portent tout de suite leurs fruits. Dans un milieu majoritairement masculin, c’est d’ailleurs essentiel pour être crédible. Dans le secteur du BTP, seul le professionnalisme permet d’établir une relation de confiance et le respect des professionnels du secteur, des particuliers et des collectivités locales. La franchisée commente : « Certes l’entretien et la réparation de toiture est une activité plutôt masculine, mais je n’ai pas été confronté au côté macho. Cela a été une bonne surprise. Je me demande même si être une femme ne serait pas un atout dans cette profession d’hommes. D’autant que j’ai vécu des expériences notamment dans l’automobile où être une femme demeurait compliquée sur bien des sujets ».

Laure Saillour a donc fondé une entreprise à son image où l’échange et le partage fondent une cohésion productive. « Une entreprise est une chaîne dont tous les maillons ont une importance capitale. La solidarité, le dialogue, le respect, la transparence et la cohésion d’équipe sont essentiels pour mener, de la meilleure manière qu’il soit, les missions qui nous sont confiées et œuvrer pour la satisfaction du client. Ces valeurs se retrouvent à la tête du réseau Attila, et je les insuffle au quotidien à mon équipe. Elles sont le socle d’une agence performante. Ainsi, il n’y a aucun rapport de force, je fais ce que je dis et je dis ce que je fais. Nous sommes dans une relation de confiance. »

Côté coulisses, la gérante n’évoque aucun temps mort. Pas de journée type non plus à l’horizon. Elle confie : « Mon quotidien est celui d’un dirigeant de TPE. Comme tout chef d’entreprise, il faut tout faire. Enfin presque. La seule chose que je ne fais pas, c’est la réparation des toits. Je me concentre sur tout le reste : rencontre clients, relances, stratégie, RH, comptabilité, gestion, finance, approvisionnement et relation fournisseurs,… » Bref. Tout un chantier.

Geoffroy Framery

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here