Les 40 ans sont vraiment l’âge de la maturité. La preuve avec Mr. Bricolage. Retour sur la genèse et l’avenir d’une enseigne historique.

Mr. Bricolage fait partie de ces enseignes qu’on qualifie de « top of mind ». Derrière l’anglicisme, il s’agit des marques qui viennent naturellement à l’esprit lorsque l’on pense à un secteur d’activité, un produit ou à un service en particulier. Le bricolage, la maison, l’entretien du jardin en l’occurrence.

Une réputation qui s’est construite progressivement depuis 40 ans. Un âge de maturité en 2020 qui augure encore de belles perspectives de développement malgré un contexte inédit qui oblige le groupe et ses adhérents à redoubler de prudence et à faire preuve plus que jamais d’agilité.

La proximité avant tout

Historiquement, le réseau, dès avant la création de l’enseigne Mr. Bricolage, naquit en 1965.

Treize entrepreneurs, sous la direction de Bernard Ivernel, se réunissent alors au sein de l’ANPF, premier groupement de magasins indépendants de bricolage en France. Quinze ans plus tard sonne la création de l’enseigne Mr. Bricolage. Avec une « faute » historique, l’abréviation de « Monsieur » en Mr, qui veut dire « Mister ». En français, il eût fallu qu’il se dénommât M. Bricolage. Mais l’on ne va pas chercher des bricoles à ce qui va devenir très vite une success story dont les jalons sont rappelés en encadré.

En 2020, l’enseigne fête ses 40 ans, avec, à ce jour, 837 magasins sous enseigne ou affiliés et près de 70 magasins à l’international implantés dans 9 pays. « Nos partenaires détiennent 65 % du capital. Ils sont donc en quelque sorte propriétaires de la marque. Cet esprit entrepreneurial est constitutif de l’ADN du groupe depuis ses débuts », campe David Moulin, directeur développement France.

En 2016, Mr. Bricolage se dote d’un nouveau comité de direction. Un signe fort pour engager de nombreuses transformations et conforter sa place de leader de la proximité sur son marché.

« Cette proximité est géographique, bien sûr. Nos partenaires sont prescripteurs de solutions sur le terrain. Ce sont des entrepreneurs engagés au cœur de leur zone d’implantation. Outre cet esprit de proximité, la serviabilité est également une notion centrale dans notre concept. Notre adage : la relation passe avant la transaction. Une relation entretenue, non seulement avec les clients, mais aussi avec les entreprises et les collectivités locales, les cabinets d’architecture, les entreprises du bâtiment, les artisans, les élus…

Une gestion de la crise sanitaire anticipée

On pouvait le lire dans de nombreux titres de la presse économique en 2012 après la crise économique de 2008, « la franchise est un modèle qui résiste bien à la crise ». En 2020, Mr. Bricolage en sera également un parfait exemple. « La première de nos priorités depuis cet hiver a été de préserver la santé et la sécurité de nos équipes, de nos adhérents et des clients. Aujourd’hui, nous pouvons dire que ce qui a fait la différence, c’est l’agilité de nos adhérents sur le terrain qui ont su mettre en place rapidement des solutions pour, progressivement, reprendre l’activité dès le 16 mars tout en pouvant garantir la sécurité des équipes et des clients. Côté siège, nous avons anticipé la crise sanitaire en mettant à jour notre PCA, plan de continuité de l’activité, dès l’hiver dernier tout en réalisant en parallèle des tests pour organiser les équipes en télétravail. L’ensemble de ces mesures nous donne le moyen aujourd’hui de poursuivre notre projet de transformation de nos magasins, mais également de notre organisation », explique David Moulin.

Humainement, la transformation concerne les méthodes de travail et l’encouragement des équipes et des salariés à devenir plus agiles, plus autonomes, plus responsables. Cette transformation est également numérique ou plutôt phygitale, dans l’apport de nouveaux services de proximité aux clients. Le concept évolue et propose désormais un comptoir dit « L’entraide », espace de convivialité en magasin où se retrouvent les professionnels du bâtiment par exemple. Le point « Deliverie », néologisme curieux, réinvente le parcours client en apportant du conseil et la possibilité de commander en magasin avec l’expertise du conseiller à partir du catalogue numérique en click and collect ou en livraison. « Le fond de maison » ou l’emplacement « Solutions inventives » se proposent de trouver des solutions et du conseil pour pallier toutes les difficultés des travaux à réaliser dans l’urgence.

1 000 points de vente en 2028

Le réseau est ancré nationalement mais tend encore à se développer. En 2019, plus d’une douzaine de nouveaux adhérents ont grossi les rangs. Autre signe de la force de l’enseigne, son mode de développement. « Nous sommes en train de passer d’un modèle mixte minoritaire à un réseau composé uniquement d’indépendants. Nous sommes en train de finaliser la cession de nos 65 magasins. Aujourd’hui, 61 ont été cédés. En termes de développement, nous plébiscitons aussi le multisite, notamment par rapport aux économies d’échelle et à la solidité financière déjà éprouvée de nos adhérents », ajoute le directeur du développement. De nouvelles ouvertures ont été officialisées en février à Avignon, en centre-ville sur moins de 300 mètres carrés et au mois de mars à la Ciotat sur 1 000 m2, emplacements qui jouent sur la proximité. Sur le long terme, à horizon 2028, l’objectif est fixé : 1 000 points de vente. »

Geoffroy Framery

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité