Axial : « Tôlier » de luxe pour carrossiers ?

Années 1980 : l’industrie automobile se bouleverse. Matériaux, prémices de l’électronique embarquée… Les compétences et les outils de la réparation carrosserie mutent complètement. Pour se préparer à ces nouveaux enjeux, un cercle de carrossiers indépendants collabore pendant plusieurs mois. Leurs consultations conjuguées à celles d’acteurs de la filière et des organisations de consommateurs vont définir les standards modernes de la profession pour donner naissance à un nouvel ensemble : le réseau Axial.

Alexis Saccardo, responsable Animation réseaux & marketing d’Edra SA, Réseau Axial & Best Repair Resp n’a plus qu’à résumer l’historique de cette enseigne qui a tout réinventé : « Nous sommes un réseau de carrossiers monté par des carrossiers pour des carrossiers au service de leurs clients. D’abord constitué en tant qu’association, puis en coopérative, c’est en 2003 qu’Axial devient un réseau à part entière. Auparavant, avec la croissance du nombre d’adhérents, le cercle devient une coopérative. Puis vient la date de 1986 pour la création du réseau et enfin 2003 pour le lancement de la plate-forme de gestion de services Edra. Bien que leader, l’enseigne Axial demeure peu connue du grand public. Rappelons qu’en moyenne, un particulier amène son véhicule en carrosserie une fois tous les 7 ans ! C’est anecdotique. Nos clients essentiels sont les loueurs longue durée tels qu’Arval, Leaseplan mais aussi les assureurs à l’image des Gras Savoye et Verspieren. Nous comptons également dans notre portefeuille client une centaine de grandes entreprises qui possède des flottes telles que Saint-Gobain, Veolia, Eiffage ainsi que des clients dans le public comme les Hospices civils de Lyon, la police d’Île-de-France ou encore le SDIS. » Un ajout : les deux marques Axial et Best Repair ont vu migrer tous les adhérents de la seconde marque dans le tronc commun de la première, Axial, sur décision du président Pierre Ricaud.

Réseau ouvert

Aujourd’hui, le réseau dénombre 380 adhérents. Le contrat d’adhésion court sur une période de 3 ans, prolongé par tacite reconduction. Après l’histoire, le mode d’emploi, donné par Alexis Saccardo : « On se définit comme un réseau indépendant : les adhérents ont la possibilité de devenir actionnaire au terme de deux ans. Pour faire acte de candidature, il faut simplement être carrossier. Puis le comité d’administration, composé lui-même à 100 % de carrossiers, va statuer sur la candidature. » Le réseau se veut également ouvert sur la chaîne de valeur de l’entretien automobile. « Aujourd’hui, nous sommes ouverts à la plurifranchise. Nous n’interdisons pas à nos membres d’ouvrir un atelier mécanique avec une autre enseigne pour compléter leur expertise. Nous donnons la possibilité à ceux qui nous rejoignent de construire leur centre en multimarque en dehors du corps de métier de la carrosserie. »

Résister à la crise

Étonnamment, malgré la crise, et toutes les mesures qui ont réduit la mobilité des personnes, le réseau a enregistré en 2020, une croissance de 2,5 % pour un chiffre d’affaires de 36 millions d’euros. « C’est un très bon résultat au regard de la crise sanitaire et de ses effets, constate notre guide. Cela dit, le démarrage pour 2021 est un peu plus… poussif. Nous avons connu un rebond fort de l’activité, en mai-juin ou au mois de décembre l’année dernière, mais les mois de janvier et de février sont plus calmes. Habituellement, le début d’année et les deux premiers mois nous donnent la mesure de l’année que nous allons vivre. » Alexis Saccardo donne une idée précise du rôle du réseau en ces temps troublés. « Nous sommes des fournisseurs de solutions, une boîte à outils dans laquelle chaque adhérent va ouvrir le bon compartiment pour tirer le meilleur de notre relation. Entre autres, nous avons développé des accords pour la fourniture des consommables avec notamment les trois plus grands fabricants de peintures que sont BASF, PPG et Axalta Coatings. Idem pour les distributeurs de pièces détachées avec Saint Amand Service par exemple. Nous avons plus de 100 accords clients et environ 80 accords-cadres fournisseurs. » Le futur du réseau passe par sa professionnalisation et sa spécialisation selon son responsable animation : « Nous avons entrepris une grosse réforme en 2019 et 2020. Et c’est aujourd’hui en place. Nous avons scindé les missions des responsables en région entre animation et développement du réseau. Nous avions sept personnes dans l’équipe. Aujourd’hui, quatre collaborateurs sont chargés de prospecter de recruter de nouveaux adhérents. Le reste de l’équipe est, lui, chargé de l’animation et de l’accompagnement de nos carrossiers adhérents. » Une carte de visite bien ajustée pour carrossiers tentés…

Jean Bacouet

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité