Vente urgente immobilier et Edra, holding d’Axial et Best Repair

Quel est votre cœur de métier ?

Claude Burlot : l’immobilier. Vente urgente immobilier est un accélérateur de projet immobilier. L’objectif de ce nouveau concept est de proposer une alternative à tous les clients qui souhaitent vendre rapidement leur bien au juste prix. Nous avons un site spécialement dédié à la vente urgente d’immobilier qui dispose de nombreux outils de communication, de la visite virtuelle vidéo au reportage photo… Nous sommes en outre extrêmement bien référencés sur les principaux portails immobiliers où nous achetons beaucoup d’encarts. J’ai ouvert la première agence physique, exclusivement dédiée à la vente urgente d’immobilier, je l’ai baptisée du nom éponyme en mai 2017 à Perpignan. Depuis, sous le modèle de la licence de marque, une première agence a été ouverte à Saint-Cyprien et des ouvertures sont programmées à Narbonne et au Canet en Roussillon d’ici à la fin de l’année.

Alexis Saccardo : nous nous consacrons à la réparation de carrosserie. Axial a été créé en 1986 par un cercle de carrossiers indépendants qui anticipaient les bouleversements technologiques qu’allait connaître l’industrie automobile. C’est en cultivant cet esprit novateur que la marque Axial s’est depuis imposée dans le monde de la réparation automobile en regroupant un nombre croissant de professionnels sur tout le territoire. Aujourd’hui, le réseau compte 360 carrossiers-mécaniciens en France métropolitaine, 100 en Belgique et une dizaine dans les Dom-Tom. Un garage Axial emploiera de quatre à quatre-vingts salariés selon les prestations offertes. Si notre spécialité d’origine est la carrosserie, nos adhérents sont également en mesure de proposer du vitrage, du pneumatique et la climatisation. Nous travaillons très peu avec la clientèle particulière. Nos principaux clients sont les courtiers en assurance,  les assureurs, les entreprises, les responsables de la gestion des flottes automobiles ou encore les loueurs de voitures.

Comment qualifieriez-vous votre marché ? Qu’est-ce qui vous distingue de la concurrence ?

CB : L’immobilier est, ce n’est pas un scoop, hyperconcurrentiel. Pour tirer son épingle du jeu, il faut innover et investir un créneau non exploité. Or, la vente urgente constitue une niche en plein boom en raison de la nécessité de nombreux vendeurs de céder leurs biens vite afin de respecter certains délais, notamment dans les ventes relatives aux  successions, aux divorces qui requièrent une vente rapide, sans oublier les mutations professionnelles, etc. Notre concept offre aux vendeurs pressés de se décharger assez rapidement de cette procédure souvent difficile, une vente immobilière. Nous nous adaptons au marché local. Il ne s’agit pas pour autant de penser que nous incitons les clients à baisser leurs prix. Les transactions que ne nous réalisons sont d’ailleurs totalement en ligne avec les prix du marché. Je dirais que ce qui nous distingue de la concurrence, c’est une estimation précise au préalable à la prise du mandat, réalisée en toute impartialité, ce qui implique de l’efficacité et de la réactivité. Nous accompagnons nos clients en les aidant à vendre rapidement et au juste prix leurs biens. C’est tout un processus que nous avons mis en place que matérialise un tableau de bord : une fois toutes les étapes maîtrisées, nous sommes à même de vendre très rapidement un bien.
De plus, contrairement à de nombreux confrères et concurrents, nous travaillons sans exclusivité, nous agissons en partenariat avec nos clients, sur un contrat moral gagnant-gagnant.

AS : Le marché de la réparation automobile, corrélé à l’activité économique, a progressé ces dernières années. La concurrence y est réelle et la tendance s’oriente clairement vers le groupement. Il existe encore environ 2 000 garages indépendants. Tous savent parfaitement que s’ils restent seuls, ils finiront par disparaître. Pour se développer, ils doivent s’affilier à un réseau. Adhérer à Axial confère immédiatement un effet de taille dans les achats de matières premières de plus en plus coûteuses, via notre centrale d’achats. À la fin de l’année, nos garagistes perçoivent en outre les remises de cette période. Outre l’assurance de bénéficier de prix compétitifs, rejoindre Axial ouvre aux adhérents l’accès à nos partenaires « peinture ». L’enjeu est d’importance tant la peinture s’est sophistiquée ces vingt dernières années. Dans ce cadre, nous avons conclu des accords avec trois des principaux fabricants mondiaux : BASF, PPG Industries et Axalta Coating Systems. La grande différence d’Axial par rapport à la concurrence, c’est son indépendance. Les garagistes sont adhérents d’une coopérative, et, à cet égard, juridiquement et financièrement indépendants. La tête de réseau n’a pas vocation à s’enrichir mais à accompagner les garagistes dans leur développement.

Quelles valeurs caractérisent votre réseau ? Quels profils recherchez-vous au sein de votre point de vente ?

CB : Sans hésitation, l’efficacité et l’honnêteté. Notre valeur ajoutée par rapport aux concurrents demeure la vente urgente. Nous recherchons des agents immobiliers d’expérience et qui prouvent une très bonne relation client, un atout essentiel du métier. Les franchisés qui nous rejoignent sont la plupart du temps des indépendants qui ont été séduits par notre concept novateur.

AS : Comme je l’ai dit, l’indépendance est une valeur cardinale pour Axial. Au-delà, j’ajouterais la qualité de nos services. La recherche du travail parfaitement exécuté pour satisfaire pleinement le client fait partie de l’ADN depuis la création du réseau, et c’est sans aucun doute ce qui explique son succès plus de trente ans après sa création. Nous cherchons des garagistes qui montrent une forte implication dans leur travail et qui répondent, bien sûr, à nos critères très exigeants. Le cahier des charges soumis aux candidats est très précis : nombre de places de parking, nombre d’ateliers, nombre et qualité des voitures relais de moins de trois ans, chiffre d’affaires égal ou supérieur à 300 000 euros, détention de logiciels de chiffrage, etc.

Quelle place occupe la formation au sein de votre réseau ?


CB :
La formation est fondamentale dans le métier de l’immobilier et encore plus avec notre
concept de vente urgente. La formation de départ dure 15 jours et se décompose en plusieurs étapes, directement dans notre agence fondatrice de Perpignan. Nous enseignons les bonnes pratiques, la manière de suivre le client, mais aussi le fonctionnement de nos logiciels. La méthode de Vente urgente immobilier est singulière dans le métier, sa force est de garantir la vente des biens dans des délais vraiment réduits.

AS : Elle est prépondérante afin de continuer à délivrer des services à haute valeur ajoutée à nos clients. Nous dispensons une formation dite de « bienvenue ». Ensuite, les dix responsables régionaux, sous ma responsabilité, parcourent la France pour apporter leur aide aux adhérents, connaître leurs difficultés et les résoudre. Nous mettons également à la disposition des adhérents des spécialistes pour les soutenir dans leurs démarches administratives, leurs opérations de communication…

Quelles sont vos perspectives de développement ?

CB : Elles sont nationales et florissantes, et le succès rencontré par notre concept au dernier salon de la Franchise en témoigne. Les candidats comme les agences immobilières sont réellement séduits par notre concept et notre performance. La première agence a réalisé un chiffre d’affaires de 400 000 euros en deux année d’existence ! Les agents indépendants sont particulièrement intéressés dans un environnement devenu de plus en plus difficile. Les clients recherchent de plus en plus la confiance d’une enseigne reconnue. Enfin intégrer un réseau génère des économies d’échelle substantielles, précisément dans l’achat d’espaces de diffusion auprès des sites Internet spécialisés.

AS : Nous allons chercher notre croissance. Les responsables commerciaux vont démarcher les carrossiers indépendants afin de les convaincre de nous rejoindre. Notre objectif est d’intégrer un nouvel adhérent par mois et par responsable. Le marché se redessine très rapidement. D’ici à quatre ans, il n’y aura plus aucun carrossier indépendant ! Et nous déployons toute notre énergie pour qu’ils intègrent notre réseau plutôt que celui de la concurrence !

Propos recueillis par Pierre-Jean Lepagnot

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here