Le franchiseur et l’ordinateur, tout un programme

Le franchiseur est avant tout un pro… de l’enseigne qu’il a créée, pensée, développée. Mais sitôt qu’il s’est lancé dans la franchise, c’est une avalanche d’autres « métiers » qu’il lui a fallu maîtriser : recrutements, formation, animation… Ce multitâche ne peut rien contrôler sans une informatique de combat. Voyage au cœur des applis sur-mesure et des progiciels.

Une entreprise doit connaître sa révolution numérique. Une franchise doit la mener à bien sur tous les fronts : nouveaux métiers, nouveaux outils, nouvelles perspectives managériales. Chaque moment de la vie d’un réseau pourrait se matérialiser par l’adoption/acquisition d’un ou plusieurs logiciels. « Face aux besoins particuliers du franchiseur, trois sortes de logiciels s’imposent », campe d’emblée Laurent Delafontaine, associé fondateur chez Axe Réseaux : les logiciels « classiques » de la gestion (comptabilité, paie…), les logiciels spécifiques à un métier (encaissement pour Starbuck, gestion des stocks pour Pimkie, configuration technique pour Tryba…) et les logiciels propres au franchiseur.

Recrutement, formation, du sur-mesure au personnalisable

Ce sur-mesure numérique va accélérer et rationaliser plusieurs missions, à commencer par le recrutement. « Il existe les logiciels de gestion des candidatures de franchisés dont l’objectif est de centraliser et de suivre le parcours d’un candidat, jusqu’à l’ouverture de son point de vente, attaque Laurent Delafontaine. Il en existe de très nombreux, pas forcément spécifiques à la franchise, je cite Saleforce, SugarCrm, Futusimple, Sellsy… ». Autre axe important : la formation. À travers les logiciels de présentation du savoir-faire et de formation, l’objectif est de formaliser le mode d’emploi du concept à travers des process et des outils consultables à distance par le franchisé et ses collaborateurs. Par exemple, les fiches techniques de recettes McDo sont consultables sur un site réservé aux franchisés. Ces logiciels de manuel opératoire en ligne sont plus rares et souvent réalisés sur-mesure. Mais de nombreux progiciels conçus pour la formation des franchisés – e-learning, plates-formes pédagogiques – s’adaptent à bon nombre d’enseignes. Parmi les classiques du genre, Klaxoon, 360learning, Talentsoft, cités par Axe Réseaux.

Surveiller les performances

L’animation des réseaux a été, à son tour, « automatisée » à coups d’applications spécifiques capables de « gérer des partenaires juridiquement indépendants, avec l’objectif de surveiller leur performance ». Entrent dans la catégorie les logiciels de reporting – Synergee, Primasoft –, les applis de suivis des audits sur place – Compliantia… –, les achats marketing et les intranets marchands – Kubeo, Easyrezo… –, de générer leurs campagnes Internet – FMF, Inlead… Viendront se rajouter, précise Laurent Delafontaine, des logiciels de géomarketing (Stategeo), de fidélisation (Youfid…) ou de recherches immobilières (unemplacement.com…). Avant toute chose, il convient de bien définir son projet préalablement. « La rédaction d’une expression de besoins utilisateurs est cruciale pour bien délimiter ce que l’on veut, pour qui, pour quel usage, avec quel objectif et quelles contraintes. S’ensuit la rédaction d’un cahier des charges techniques qui reprend l’étape précédente mais sous un format technique. » Puis « troisième étape avant la mise en place du logiciel : la rédaction et le suivi de l’appel d’offres pour retenir l’éditeur. »

Jonathan Nahmany

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité