10 idées pour savoir où se lancer en 2018

Bio et conscience environnementale, le nouvel or vert des réseaux.
Bio et conscience environnementale, le nouvel or vert des réseaux.

Créneaux dynamiques, nouveaux concepts, marchés redynamisés… Nos idées pour vous lancer.

1 – Tacos, crêpes et… healthy food

Après l’explosion des coffee shops, des salades bar, du sushi, et évidemment du burger sous toutes ses formes, ainsi que du bagel, et alors que la pizza continue d’être un élément clé du marché,  le tacos est venu encore bousculer la restauration rapide toujours en pleine effervescence où, rappelons-le, les modèles de franchise permettent d’assurer des marges, de gérer les approvisionnements et de procurer une certaine notoriété. Ainsi O’Tacos, le leader qui se développe en franchise depuis 2014, a fait un carton ces derniers mois, alors que Tacos Avenue, Nachos Mexican Grill ou Fresh Burritos comptent bien lui grignoter des parts de marché.  La crêpe, ou plutôt la galette (les Bretons y tiennent !), se décline en mode terroir, à l’assiette ou à emporter chez Crêpes Factory, tante Jeanne, Mamie Bigoude, Joséphine, Crêperie framboise… L’équation : un faible ticket d’entrée, mais aussi un faible ticket moyen, pour des marges d’environ 80%… Une excellente idée à condition de faire du volume.

2 – Les créneaux du 3.0

Une franchise dans l’informatique ? Cela existe bien sûr, comme chez Docteur IT, Cash and Repair, Akses, PassWord… Mais il y a encore sans doute beaucoup de possibilités sur ce segment qui réclame une technicité que particuliers et entreprises délèguent volontiers aux professionnels. Un volume d’affaires autour de la réparation et de la maintenance, mais aussi du virtuel bien réel comme le propose Groupe VIP 360 avec la première offre de service en imagerie à 360°, ou encore Matrix 3D et LV3D pour le conseil, la vente et la location d’imprimantes 3D, une technologie appelée à exploser chez les particuliers grâce à la démocratisation des prix des machines et de la simplicité d’utilisation ; ce que recherchent aussi certains PME/PMI en quête de prototypes désormais plus simples à fabriquer. Un sillon à peine creusé pour un marché estimé à 10 milliards d’euros dans les cinq ans.

3 – Home sweet home

Le créneau du confort, why not ? À commencer par la douceur d’un foyer. Le secteur des fabricants et distributeurs de cheminées et poêles, à bois ou à granulés, demeure ainsi particulièrement dynamique, en témoigne la communication des Turbo Fontes, Invicta, Brisach, Aasgard, Godin et autres Hase, le crédit d’impôt encore inscrit dans la loi de finance 2018 venant soutenir les ventes et les installations. Un segment de l’aménagement intérieur dynamisé aussi par les agenceurs d’intérieur (Perene, Hémisphère Sud et City) et les spécialistes des tissus (Heytens, Quartier des tissus). Enfin, et c’est l’une des tendances fortes, le home-staging, démocratisé par les émissions de télévision, a désormais pignon sur rue et sa place en franchise devrait encore croître : Avéo, Home staging experts, Jerenove.com aux côté des Argem et Archea se développent, avec des modèles déjà éprouvés, et recrutent.

4 – Green attitude

Où l’on parle du bio et du commerce raisonné, qui vont souvent de pair. Avec 15% de croissance au cours des trois dernières années, le bio continue son implantation sur le territoire et dans les mentalités. Le succès des BioCoop, BioMonde, L’eau Vive, Le Grand Panier Bio, La Vie Claire, Bio c’ Bon, Naturalia, mais aussi le positionnement d’un Day by Day, l’épicerie en vrac où le client vient acheter sain et anti-gâchis, le confirment. La ligne verte, c’est aussi celle que suivent les pressings écologiques (Le leader Sequoia, H2O, Aqualogia, Eco Clean, Baleo, Aqua blue) qui revisitent une profession longtemps décriée sur ses pratiques peu respectueuses de l’environnement. Itou en ce qui concerne les franchises liées au recyclage comme Recycl’me et Greenwishes. Une démarche autour du développement durable et de la responsabilisation des consommations et des utilisations que l’on retrouve encore dans la construction. Derrière les spécialistes de la construction bois et des maisons bio-climatiques comme Ossature bois, Ami Bois, Primobois, France Bois Modulaire, Natilia ou Bebium. D’une manière générale, le commerce, où figure en bonne place le « manger sain » des Ankka, Exki, Basilic & Co et autre Green is Better, et les services éco-responsables ont de beaux jours devant eux en franchise et de nouveaux concepts devraient encore voir le jour dans les prochains mois.

5 – Silver économie and gold services

35 000 acteurs, plus de 20 milliards d’euros de CA, 1,1 million de salariés pour plus de 500 millions d’heures qui concernent 26 activités… Un secteur qui ne cesse d’inventer, de structurer, de se spécialiser surtout. Autour des travaux de la maison, du soutien scolaire, du bricolage et du jardinage, de la garde d’enfants, ce sont des métiers qui s’inventent ou se réinventent, professionnalisent leurs pratiques et leur fonctionnement. Les acteurs sont unanimes, que ce soit chez Babychou, HomeServices, O2 Care, Acadomia, Vivaservices : « les segments de marché se précisent et les prestations s’étoffent qualitativement autour des 200 réseaux qui regroupent 5 400 franchisés. Mais il serait faux de penser que c’est un marché facile car la rentabilité, notamment, est faible. » La perspective du développement autour de la silver économie et de la dépendance, permettent de croire qu’il y aura encore beaucoup de croissance dans ce secteur, par ailleurs encore largement soutenu fiscalement par les 50% de crédit d’impôt des sommes dépensées par les employeurs. Adhap Services, Axeo Services, Âge d’Or Services, Petits-Fils, Seniors Compagnie, Amelis, Shiva, Les Menus Services et les autres – des franchises où l’investissement peut d’ailleurs considérablement varier – ont de beaux jours devant eux.

6 – Et pourquoi pas les services funéraires ?

La clientèle ne manque pas ! Pompes Funèbres de France était présent à Franchise Expo en début d’année. L’enseigne, fondée en 1985 mais rachetée en 2016, possède de grandes ambitions comme le confirmait Sandrine Thiéfine, sa présidente depuis quelques mois : « portés par des valeurs de partage, de respect et d’excellence, nous nous engageons à fournir des prestations de grande qualité aux justes prix. La satisfaction est bien entendu notre principal objectif. Pompes Funèbres de France, c’est aussi contribuer à la sauvegarde du savoir-faire français, très important pour notre marque à l’accent patrimonial : les pratiques traditionnelles doivent être préservées. Collaborer avec ces entreprises nationales de qualité permet d’assurer leur pérennité, la transmission des savoirs à la jeune génération et la préservation de l’emploi sur notre territoire. Nous ambitionnons de devenir le premier réseau du secteur et nous nous sommes fixés un objectif de 300 agences à ouvrir dans les dix ans qui viennent. » Avec une quinzaine d’ouvertures en un an, dont quelques-unes à Paris, et une approche numérique nouvelle pour le réseau dans un secteur qui compte aussi Lost Funéraire (15 implantations).

7 – Nos amis les animaux

Médor et Cie, Husse… la distribution et la livraison de croquettes, accessoires et produits animaliers est en plein essor. Un marché de l’animal domestique (nourriture, accessoire, hygiène…) énorme, la France demeurant au 1er rang mondial du nombre d’animaux domestiques avec une population estimée à 70 millions de petites bêtes (chiens, chats, poissons, rongeurs, gallinacés). De quoi entreprendre en franchise de manière différente. Rapid Croq’, créé en 2002 et lancé en franchise en 2009 a été avalé par Médor et Compagnie (Groupe Botanic) en février dernier pour donner naissance au leader du marché. L’enseigne compte en effet désormais près de cinquante points de ventes sur le territoire, les franchisés Rapid Croq’ devant trouver leur place dans les mois à venir. Parmi les concurrents, le Suédois Husse, leader européen du marché implanté en France depuis une quinzaine d’années. Une grande niche, où se côtoient aussi les concepts de toilettage pour chiens et chats, Stardog, son équivalent Snobdog, sans oublier le molosse Tom&Co, une enseigne née en Belgique au début des années 2000 qui revendique aujourd’hui 150 points de vente dont 95% de franchisés.

8 – Agences matrimoniales

Avec une population estimée à 18 millions de célibataires en France, les agences matrimoniales, ultra concurrencées sur la dernière décennie par les sites de rencontres en ligne, n’en sont pas moins en croissance. Parmi les acteurs : les historiques Agence Club Unicis, plus de 100 implantations sur le territoire, Fidelio, lancé à la même période dans les années 1970, mais aussi Luna, Unicentre, Anne Elena Baulieu, Solo… L’espérance de vie, les séparations et les divorces plus importants que par le passé, le besoin simple d’être épaulé, écouté, soutenu dans sa démarche par un professionnel qui ne propose pas des rencontres furtives, des « match » comme sur certaines applications, la crainte de l’anonymat et des motivations réelles, font que le marché, bousculé par les acteurs du net dont les gens reviennent souvent, est très actif. Une création d’activité  qui réclame un faible investissement, certains concepts permettant même de se dispenser des charges d’un local, pour un CA qui peut rapidement atteindre autour de 150K€.

9 – Et si vous mettiez une pièce (-auto)…

Les chiffres sont fournis par l’un des acteurs du secteur, Pièces Auto, qui recrute : « plus de 38 millions de véhicules, un marché de plus de 5 milliards… La France représente 18% du marché européen et l’automobile est le deuxième poste de dépense des ménages. Dès lors, pourquoi ne pas devenir un vendeur de pièces auto à destination des garagistes ou des particuliers », mais aussi « des administrations ou des loueurs », comme le souligne API, un acteur qui a beaucoup d’appétit. Piècesetpneus.com, qui devrait ouvrir sa dixième boutique prochainement, l’Isérois Starcom Auto Pièces, lancé en 2009 et qui a inauguré son premier magasin en franchise courant 2016, sont aussi sur les rangs, alors même que les habitudes des consommateurs changent et qu’ils sont incités à réparer eux-mêmes. Un secteur de l’automobile qui voit encore de larges perspectives s’ouvrir pour les intermédiaires, de plus en plus nombreux, de vente de véhicules d’occasion, l’Agence Automibilière, BH Car, Auto Easy, Liberty Auto, Transak auto, Ewigo, jevendsvotreauto.com…

10 – Haro sur l’immo !

La dernière note de conjoncture immobilière des Notaires de France de juin 2017 est claire : « le volume des transactions continue d’augmenter : à fin juin 2017, le nombre de ventes réalisées au cours des 12 derniers mois atteint un nouveau record historique avec 921 000 transactions. Il excède ainsi nettement le volume cumulé un an plus tôt de 819 000 transactions. De tels volumes sont exceptionnels.» La baisse des prix de l’ancien en province et les taux extrêmement bas qui se maintiennent depuis fin 2016 encouragent les achats. De quoi donner de belles perspectives aux Era, Orpi, Guy Hoquet, L’Adresse, Solvimo, Laforêt, Century21, OptimHome, Côté particuliers, Avis Immo,  soutenir le développement du concept Stéphane Plaza, et nourrir l’ambition d’un Nestenn ou Espaces Atypiques, un spécialiste qui fait beaucoup parler de lui. Un secteur qui pèse 1,35 milliard d’euros selon la FFF (pour 3 356 franchisés). Il ne faut pas non plus oublier les enseignes de mandataires immobiliers comme Safti, CapiFrance, Immoliaison, ou encore À la lucarne de l’immobilier.

Olivier Remy

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here