Inter Caves à Etampes, antre d’Epicuriens

Peu importe le flacon, tant qu’on a l’ambiance et les conseils…
Peu importe le flacon, tant qu’on a l’ambiance et les conseils…

Petite plongée dans un magasin Inter Caves dans l’Essonne, enseigne qui s’est fait une spécialité d’accompagner au plus près les amateurs de bonnes tables.

Compagnon indispensable des repas savoureux, incontournable des heureux événements… rosé, rouge, blanc ou pétillant, le vin est toujours là. Quelles que soient sa couleur et ses caractéristiques, le doux nectar fait partie de l’art de vie à la française. Couramment vendu en grandes surfaces, il est aussi disponible dans des boutiques spécialisées, comme celles du réseau Inter Caves enseigne nationale créée en 1978. 100 magasins sont présents aujourd’hui en France dont un dans l’Essonne, à l’Etampes.

Plus de 1 700 bouteilles qui vous font voyager

Là-bas 1 700 flacons sont dispersés sur 150m². On y retrouve plus de 120 bières venues de France et du monde entier (la bière artisanale de Marcoussis, la bière du Gâtinais, les bières belges, des écossaises, des corses ou encore des québécoises). Le whisky est également mis à l’honneur (le Bourbon américain, le whisky de Tasmanie, de Suède, du Pays De Galles, d’Irlande, du Japon et bien sûr de France). Plus de 60 bouteilles de rhum viennent de la Martinique, de Guadeloupe, d’Inde, de Cuba, des Philippines ou encore du Guatemala. En outre, plus de 50 alcools divers comme le Porto, le Cognac ou l’Armagnac attirent l’œil du client. Quant au vin, la star de la boutique, il est rangé par régions. Le rouge est classé du Languedoc au Bordeaux. Le rosé, le blanc, tout comme le gros pôle de champagne, présentent toutes les régions confondues. On trouve aussi un rayon thés et cafés. Des étalages d’épicerie fine invitent le consommateur à faire un ou deux achats pour accompagner la bouteille choisie. Tout un rayon de vaisselles attire les chercheurs de nouvelles carafes ou de verreries pour épater les invités. « Nous avons aussi une cave de conservation qui permet de garantir des structures un peu plus travaillées », confie Isabelle Brunie, qui dirige ce magasin avec son mari, Sébastien, depuis trois ans. Tous ces vins sont choisis par Isabelle et Sébastien sur le catalogue central d’Inter Caves qui présente moult références. « Mais on ne s’arrête pas là, rassure Isabelle. Nous choisissons le vin par nous-mêmes. Nous allons à la rencontre des vignerons notamment d’Anjou ou encore de la Vallée du Rhône ». Le « must » pour les épicuriens pourrait bien se trouver ici, avec des prix qui ne sont pas aussi exorbitants qu’attendus. La gamme de blanc débute à 6,50 euros. « Ce n’est pas parce que nous sommes cavistes que les prix sont très élevés », sourit Isabelle.

Petits conseils dégustatifs en prime

N’est pas caviste qui veut. L’écoute et le conseil aux clients réclament une maîtrise des marques et des produits proposés. C’est pourquoi lorsque Sébastien et Isabelle ont décidé de se lancer dans le vin, après la fermeture de leur entreprise, ils ont dû passer par l’école de vin de Bercy. « Nous n’étions pas de grands spécialistes, plutôt des amateurs éclairés. Ce n’était bien sûr pas suffisant pour conseiller les clients », explique Isabelle. Les deux trentenaires, qui étaient auparavant dans le marketing, cherchaient un métier de plaisir, pour être au contact avec les gens et surtout être leurs propres patrons. Après quelques salons consacrés à la franchise, ils ont sauté le pas et sont devenus partenaires indépendants d’Inter Caves. « Nous devons 3% mensuel de notre CA hors taxes à Inter Caves », précise Isabelle. Jeunes et ambitieux, ils ont repris une boutique dans l’Essonne à un couple partant à la retraite. Après avoir refait la décoration et ajouté de nouvelles saveurs à la carte, ils ont réussi à augmenter le CA de plus de 25%, à 880 000 euros précisément. Ce coup de neuf a également attirer davantage de clients. Un succès dû certainement aux dégustations proposées qui sont plus travaillées, et aussi aux idées cadeaux très originales comme des paniers gourmands à 20-40 euros qui proposent par exemple du rosé et de la tapenade ou encore des rillettes de poissons accompagnées de vin blanc.

Un quotidien très varié

La veille du 14 juillet, la boutique est en ébullition. Plus de 140 personnes y passent tout au long de la journée. Isabelle et Sébastien conseillent les clients et en même temps refont leur inventaire puisqu’ils reçoivent leurs livraisons tous les mercredis. Voici des jeunes de 20-25 ans venus acheter de la bière pour une soirée, un peu plus loin, un couple de retraités s’intéresse au vin qui se marierait le mieux avec du bar, deux familles venues faire leur provision en rhum et whisky demandent de l’aide. « Sur une journée qui annonce des festivités comme le week-end et la veille de jours fériés, nous avons toujours beaucoup de clients. Le samedi, il y a aussi beaucoup de monde. C’est en semaine que c’est un peu plus tranquille. Nous devons accueillir entre 40 et 60 personnes », explique Isabelle. Puis, il y a aussi des curieux qui passent à l’improviste pour découvrir ce royaume du vin. Une découverte, qui, contrairement aux supermarchés qui peuvent parfois faire concurrence à Inter Caves, permet de déguster des produits proposés. « Tous les mois cinq à six références sont proposées aux clients en dégustation. En cette période, c’est plutôt le rosé qui a la cote. Pour les gros événements comme un mariage, un baptême ou un anniversaire, les clients ont aussi la possibilité de goûter le produit qu’ils souhaitent acheter. A partir du mois de mars, un samedi par mois est consacré à la dégustation accompagnée par des vignerons et tous les deux mois, une soirée est dédiée à la découverte du whisky », explique Isabelle à un client. Des idées neuves en permanence, une forte cohésion entre le couple et un accompagnement de qualité expliquent pourquoi Inter Caves a réussi à conquérir les habitants d’Etampes.

Anna Ashkova

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here