Benoît Gary, franchisé CrédiPro

« Les taux » se resserrent pour soutenir l’entrepreneuriat
« Les taux » se resserrent pour soutenir l’entrepreneuriat

Bankable entrepreneur

Cinq ans après la signature de son premier contrat, Benoit Gary est sur le point de renouveler l’expérience. Témoignage d’une réussite personnelle et collective.

En termes de savoir-faire métier, IFC est l’un des leaders sur son marché et a servi de modèle pendant plus de 20 ans avant un lancement sous franchise en janvier 2010 avec l’enseigne CrédiPro, bannière sous laquelle se fédèrent des indépendants gérants de cabinets de courtage spécialisés dans la recherche de financement en matière d’acquisition, de reprise, de développement ou de BFR. C’est à la même date que Benoit Gary décide de signer son contrat de franchise. Après cinq ans sous enseigne CrédiPro (depuis décembre 2010), Benoît Gary est en passe de renouveler son contrat à l’âge de 54 ans. Retour d’expérience pour ce dirigeant expérimenté ayant déjà passé 23 années dans le monde de la finance avant de monter son projet personnel en franchise, aujourd’hui à la tête d’un cabinet qui compte trois employés. En parallèle, la franchise recense 23 agences sous contrat et projette très prochainement une dizaine de nouvelles ouvertures.

Le choix de la franchise avec l’appui d’un background spécialisé dans le financement

La franchise CrédiPro assure selon l’un de ses derniers communiqués un taux de satisfaction des franchisés de 96%. Le concept est né de l’idée d’un trio, d’un spécialiste du développement en franchise ainsi que de deux autres experts dans le crédit professionnel. Et le concept s’inscrit dans une logique de spécialisation poussée. Benoît Gary se souvient de ce nouveau virage professionnel : « J’ai fait carrière dans la finance. J’ai débuté au sein d’une filiale de la banque Lazard, la SOVAC, spécialisée dans le crédit aux entreprises,  avant de diriger des sociétés financières du groupe Général Electric à l’international pendant plus de 15 ans en tant que directeur général. De retour en France en 2006, j’ai occupé les fonctions de directeur régional de GE Money Bank dans la région Nord-Pas-de-Calais. En 2010, j’avais envie d’ouvrir un cabinet de courtage pour répondre à la difficulté des entreprises à se faire financer ou accompagner, ou tout simplement à se faire comprendre. S’est ensuite posée la question du développement sous franchise.»  Le cadre supérieur pense dès lors à son projet et le formalise pendant plus d’un an. Mais aucune opportunité de reprise ne se présente réellement dans son domaine de prédilection. En 2010, au cours d’une visite aux Journées du courtage à Paris, son attention se porte sur une annonce dédiée à une activité dans le financement BtoB. « Certes j’aurais pu partir tout seul dans l’aventure entrepreneuriale, mais je me suis ensuite penché sur l’accompagnement du franchiseur. J’ai rapidement réalisé que la marque était un gage de reconnaissance dans le milieu tant du point de vue financier que de celui du client ou des partenaires. »

Une fois le contrat signé, la formation sur cinq semaines débute et se concentre classiquement sur la création d’activité. S’ensuivent deux autres modules qui se focalisent sur le cœur de métier et qui comportent comme la plupart des réseaux un processus d’immersion et de mise en situation dans chaque aspect de la profession de courtier. L’idée revient à former chaque franchisé sur les spécificités de la transaction selon la typologie d’entreprise, la prospection de prescripteurs ou encore la manière de signer des partenariats avec les acteurs bancaires.

Outils intégrés et accompagnement, les clefs de voûte du développement

Outre les signes distinctifs de la marque, le franchisé met notamment l’accent sur d’autres aspects positifs inhérents au réseau. Entre autres : la communication, la formation et les moyens d’accompagnements, piliers du modèle en franchise. Une triple communication (corporate, publicitaire et opérations commerciales nationales) promeut ainsi chaque établissement CrédiPro pour ancrer chacun de ses dirigeants dans le paysage du marché professionnel aux niveaux local et national. L’animation du réseau, elle, se construit autour d’un système de reconnaissance des performances avec classements régionaux et nationaux et différents événements. Un séminaire national permet à chaque professionnel de se réunir autour des performances individuelles et d’objectifs collectifs. Et à une échelle plus locale, « les clubs professionnels permettent trois fois par an de fédérer les collaborateurs d’une région autour de thématiques opérationnelles. Tout est passé au crible lors de ces réunions : RH, formation sur les différents types de financements, gestion, problématique marché, CRM, marketing,… », explique Benoit Gary. L’un des grands apports de la franchise concerne aussi la boîte à outils en matière de gestion, CRM et outils commerciaux. Le réseau CrédiPro a ainsi développé une solution informatique qui centralise l’information tout en la diffusant instantanément à l’ensemble du réseau. Outre le site national, le franchisé peut également bénéficier de sites locaux dédiés, d’un extranet réseau, d’un autre extranet bancaire et enfin d’un logiciel CrédiSoft, interface de gestion commerciale. Benoit Gary fait d’ailleurs partie en interne du comité de perfectionnement du système informatique du réseau. « Aujourd’hui, je suis en période de renouvellement de contrat. Je suis satisfait de la relation avec le franchiseur et des services mis à disposition. Le partage de valeurs éthiques telles que le respect des clients et des fournisseurs, l’exigence de qualité dans l’approche des affaires importe aussi au moment de signer un nouveau contrat », conclut le dirigeant..

Geoffroy Framery

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here