Les cybercrimes se multiplient !

Plus que jamais, soyez attentif/ves aux prétendus documents « officiels » et autres fichiers Word et Excel piégés.

Au virus bio répondent les virus technos des cybercriminels trop contents de profiter de l’épidémie pour camoufler leurs logiciels malveillants en documents officiels sur le coronavirus. L’éditeur Bitdefender annonce cinq fois plus d’attaques dans la première quinzaine de mars par rapport à février.

Tout y passe : virus, hameçonnage (phishing) et fraudes en ligne. Vous pensez avoir affaire à des médecins ou lire des communiqués de l’Organisation mondiale de la santé, de l’Otan ou de l’Unicef, et vous cliquez sur des liens piégés.

Cibles : les pays les plus touchés où les pirates visent des secteurs clés comme le gouvernement, la grande distribution, l’hôtellerie, le transport, l’éducation et la recherche. Un clic de trop livre des mots de passe ou ouvre l’ordinateur aux criminels : accès aux réseaux des entreprises ou aux données des utilisateurs.

Parmi les malwares les plus répandus, LokiBot, HawkEye, GuLoader, Koadic et Nanobot dans des fichiers exécutables déguisés en fichiers PDF. Mais aussi des fichiers Word et Excel porteurs des programmes Remcos et Ostap.
Prudence et vigilance.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here