Sursaut de projet(s)

Dès le déconfinement, le nombre de créations d’entreprises a bondi.

Une lueur d’espoir, même si ce fichu virus Sars-Cov-2 a déréglé notre façon de vivre et de produire. Les entreprises ont redoublé d’efforts, d’imagination et d’innovation pour prolonger – tant bien que mal – leur activité le plus normalement possible. Certaines y sont parvenues, d’autres moins – en témoigne la récession de 5,8 % au premier trimestre 2020. Une étude publiée vendredi 12 juin par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a quelque peu redonné du baume au cœur à l’économie française. Post-confinement, les créations d’entreprises ont bondi. Analyse.

Le déconfinement provoque une hausse des créations d’entreprises
Lundi 11 mai, le gouvernement annonce le déconfinement. Malgré quelques règles plus ou moins strictes selon les régions, les citoyen.nes français.es peuvent de nouveau se projeter. Une longue période qui a sans doute suscité chez certain.es des vocations et l’envie de reprendre le contrôle sur leur avenir. Quoi de mieux que de créer une entreprise ? C’est ce qu’a constaté l’Insee. L’institut révèle une hausse de presque 60 % des créations d’entreprises – toutes entreprises confondues – durant le mois de mai. Bien entendu, il s’agit d’une augmentation qui intervient après deux mois compliqués (le mois d’avril avait subi une baisse de 33 % des créations d’entreprises. Rien d’exceptionnel donc, mais un rebond tout de même, qui traduit un changement d’état d’esprit des entrepreneur.euses français.es. Une race d’individus actifs qui semblent emprunter progressivement le chemin de l’optimisme.

Boom dans le secteur de l’immobilier, les micro-entrepreneur.euses toujours plus nombreux.euses
La micro-entreprise séduit toujours et de plus en plus. D’après l’Insee, les micro-entrepreneur.euses ont encore accentué en mai leur part dans le total des entreprises créées au cours des douze derniers mois. Aujourd’hui, près de la moitié des créations d’entreprises correspondent à des demandes d’immatriculations de micro-entrepreneur.euses.

Enfin, si tous les secteurs d’activité se montrent concernés par un rebond des créations d’entreprises, le champ des activités immobilières affiche une explosion de 130 % durant le mois de mai, le record. Si le nombre de créations d’entreprises liées aux activités immobilières dépassait péniblement le millier en avril, presque 2 500 entreprises ont vu le jour le mois suivant. En parallèle, on observe également une hausse significative de créations d’entreprises dans le domaine du transport et entreposage (+122 % entre avril et mai). Encourageant. GW

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here