Le médiateur des entreprises : « Face au virus, je lance un mouvement national de solidarité économique »

Le Médiateur des entreprises, chroniqueur d’ÉcoRéseau Business, s’adresse à tous les acteurs économiques, publics comme privés, qui rencontrent des difficultés dans leurs relations commerciales avec un partenaire (client, fournisseur). Il est saisi à tout moment. Le médiateur invite les parties à dialoguer et s’accorder sur une solution commune. Dans 75 % des cas, la médiation trouve une issue favorable.

Le Président de la République a annoncé des mesures de distanciation sociale inédites. L’épidémie du coronavirus covid-19 s’amplifie et les inquiétudes d’il y a quelques semaines sont devenues des signes concrets d’une déstabilisation à grande échelle de notre économie.

Le plan national de soutien a pour but de protéger au mieux les entreprises qui, dans certains secteurs, sont exposées au danger de disparaître. Que ce soit au niveau fiscal par des remises d’impôts directs, des délais de paiement, au niveau social par le déplafonnement du dispositif de chômage partiel ou économique avec la création d’un fonds de solidarité ou le recours plus facile aux prêts de la BPI, l’État est depuis le début à l’écoute des difficultés des entreprises.

Mais au-delà de ces mesures de soutien, les impacts de cette crise ne pourront être surmontés que si les acteurs économiques font preuve de solidarité.

Être solidaire c’est quoi ? C’est déjà aider les autres à surmonter une difficulté. En cette période très difficile pour tout le monde, il est important que les grandes entreprises aident leurs fournisseurs à s’en sortir. Les aider, ça veut dire payer plus tôt que d’habitude, ne pas imposer de pénalités si le contrat n’est pas respecté, rééchelonner des factures…

Être solidaire c’est aussi se regrouper, se serrer les coudes et ainsi être plus fort ensemble. Ce qui passe par l’écoute de l’autre et de ses problèmes, mieux se comprendre pour trouver des solutions ensemble. Ne penser qu’à soi dans ce contexte est une mauvaise solution. Si on espère se sauver en ne payant pas ou en imposant des pénalités, on condamne tout ce tissu d’entreprises qui font vivre l’économie française.

Être solidaire, c’est enfin donner. Donner l’exemple aux autres en mettant en place des mesures de soutien de l’écosystème de ses partenaires économiques. Donner de son temps à ceux qui n’en ont que très peu. Et partager autour de soi les conséquences « positives » de ces actions, de cet état d’esprit solidaire.

Né en 2010 pour répondre aux conséquences de la crise de 2008, le Médiateur des entreprises accompagne et aide les entreprises depuis dix ans. Durant cette période, nous avons permis à des milliers d’entre elles de régler des litiges à l’amiable, de transformer leurs pratiques en profondeur et avons développé une expérience et une expertise fine à leur service.

Cette crise sanitaire et ses répercussions économiques qui risquent d’être profondes sont un enjeu majeur pour le futur de nos entreprises. Il s’agit d’une étape charnière. Cette solidarité que j’appelle de mes vœux doit être le point de départ d’une réelle prise de conscience. Les relations entre clients et fournisseurs doivent être davantage gouvernés par le dialogue et l’écoute. Il faudra sortir de cette épreuve par le haut, cet investissement que je demande aujourd’hui doit servir à la construction d’une relation fournisseur durable.

Pour en savoir plus sur l’action du Médiateur des entreprises et nous saisir : https://www.economie.gouv.fr/mediateur-des-entreprises/coronavirus-laction-du-mediateur-des-entreprises-au-service-des-acteurs

Les informations essentielles sur le site du ministère de l’Économie : https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-entreprises

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here