Ceux/celles qui vivent le mieux le confinement sont quasiment 2 fois plus nombreuses à rapporter une hausse de leur activité sexuelle (+ 14 %) que les personnes qui vivent mal cette période de confinement (+ 8 %).

AssessFirst, solution de recrutement prédictif – dans quelle mesure les candidats et les employés réussiront et s’épanouiront dans leur travail –, a conduit une enquête auprès de 1 594 personnes, afin de comprendre comment elles vivaient cette situation inédite.

Après 15 jours de confinement,

  • 1 personne sur 5 (18 %) vit le confinement comme une situation stressante au quotidien.
  • 4 personnes sur 5 considèrent le confinement comme une situation neutre (39 %), voire agréable (43 %).
  • Parmi elles, 13 % des personnes déclarent prendre beaucoup de plaisir à la situation actuelle.
  • 1 personne sur 2 vit le confinement en famille, dont plus de la moitié avec des enfants.
  • Près d’une personne sur 3 (31 %) traverse cette situation en couple.
  • 18 % des personnes interrogées sont en revanche totalement seules. Le reste des personnes interrogées passe le confinement entre amis.
  • Pour les 2/3 des personnes (67 %), la situation de crise que nous traversons a fait naître certaines réflexions quant à leur façon de voir le monde ainsi que leurs priorités (réflexion sur soi, sur la place du travail, le rapport à la, consommation, etc.).
  • Les personnes qui vivent le mieux le confinement sont quasiment 2 fois plus nombreuses à rapporter une hausse de leur activité sexuelle (+14 %) que les personnes qui vivent mal cette période de confinement (+8 %).

Le ressenti des Français/es sur le télétravail
Avant l’annonce du confinement,

  • 2/3 des personnes interrogées n’avaient jamais (40 %) ou presque jamais (25 %) télétravaillé.
  • 1 personne sur 5 télétravaillait au moins une fois par semaine.
  • 1 tiers des personnes interrogées (34 %) continuent à interagir plusieurs fois par jour avec leur entourage professionnel. Elles sont en revanche 15 % à n’avoir aucun contact avec qui que ce soit…
  • 1 personne sur 2 (49 %) estime qu’elle est aussi efficace en télétravail que lorsqu’elle est physiquement présente dans son entreprise. 31 % des personnes pensent être moins efficaces et 1 personne sur 5 (20 %) estime être plus efficace.

• Alors qu’un peu plus de 2/3 des personnes interrogées (69 %) pensent plutôt que leur entreprise parviendra à se relever de cette crise, 11 % pensent que cela sera très compliqué, voire que la crise sera fatale à leur organisation.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité