Un retour sur les plages en mode… dynamique

Nagez, marchez, bougez !

Le déconfinement de la grande majorité du territoire métropolitain se poursuit depuis le 11 mai. À l’approche imminente de l’été et des premières chaleurs, la reprise progressive d’une « vie normale » se fait aussi sur les plages. Ou pas. Depuis le samedi 16 mai, la majorité des département des littoraux de la Manche et de l’Atlantique ont annoncé la réouverture d’une partie de leurs plages. La même décision est attendue fin mai en Corse et dans les Bouches-du-Rhône.

La carte établie par Le Parisien

Les baigneurs, surfeurs, marcheurs et autres usagers de la plage peuvent réinvestir les côtes, mais pas sans conditions. Retourner sur la plage oui, mais sûrement pas se prélasser ! La trouvaille des autorités pour prévenir les risques de contact et enrayer la circulation du virus : la plage « dynamique ». Les usagers sont invités à se baigner et se balader sur la plage. Condition : rester en mouvement. Interdit de s’étaler sur sa serviette pour bronzer, manger ou admirer la vue. Toute position statique, sauf exception locale, est prohibée. Le concept de dynamique connaît des limites : ni rassemblements ni sports collectifs. Autorisés : baignade, sports aquatiques individuels, footings, promenades, seul ou en famille et à moins de dix personnes, en respectant les gestes barrières.

Horaires sableux
Autre mesure de précaution : les plages sont fermées la nuit, les horaires varient selon les communes, pour éviter tout rassemblement festif incontrôlé. Sur la côte basque et dans les Pyrénées-Atlantiques, de 6 heures à 19 heures. Dans les Alpes Maritimes, de 6 heures à 20 heures.

Pour faire respecter ces nouvelles mesures et ces nouvelles pratiques sur la plage, les communes mettent souvent en place des brigades de sensibilisation pour expliquer avec pédagogie les règles aux usagers. Mais après une semaine d’expérimentation, certaines communes font machine arrière, à l’instar de quatre communes bretonnes qui vont refermer leurs plages après s’être heurtées à plusieurs incivilités. D’autres s’apprêtent à passer de la pédagogie aux verbalisations.

Vous l’aurez compris, si vous souhaitez profiter de nos plages à l’heure du déconfinement, restez… en marche.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité