Redonner de la liberté au terrain et à l’initiative

Le système administratif étouffant aspire tout sur Paris en oubliant les mairies, cantons, départements, associations.

Marc Drillech Directeur Général de Ionis Education Group
Marc Drillech,
professionnel de la communication et directeur général de Ionis Education Group

C’est vendredi. Les harengs haranguent et le temps est à la réflexion. Et sans chercher querelle à l’État, aux Chinois, au patronat ou aux gilets jaunes, constatons que nous sommes dans les cinq pays qui comptent le plus de morts pour 100 000 habitants. Dure réalité !

Est-ce une fatalité française ? Un manque de chance ? L’effet du climat tempéré tant vanté ? Le hasard qui contrecarre notre rationalité ? La faute de Sarkozy… ? Oui, cette épidémie révèle clairement les forces et faiblesses des uns et des autres et face à cette « fatalité », nous sommes mal placés.

Nous avons un moindre sens du collectif et notre culture de la solidarité se cantonne un peu trop aux applaudissements. Or la covid-19 est une perverse qui oblige à se protéger pour protéger les autres… et à relire Levinas. Sommes-nous si prêts à ces solidarités et à cet humanisme ?

Nous avons une organisation centralisée qui laisse peu de liberté au terrain et à l’initiative… Le système administratif étouffant aspire tout sur Paris en oubliant les mairies, cantons, départements, associations… Nous sommes le n° 1 en Europe à s’être séparé des « industries non stratégiques »…

Oui, ce qui demeure terrible avec les statistiques, c’est qu’elles ont du sens, de l’esprit et de la raison.

Marc Drillech

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité