Pensez aux financements alternatifs !

Sans crédit bancaire, pas de projet… Chercher des fonds pour créer son entreprise risque de ressembler à un parcours du combattant. Pourtant, des solutions nouvelles ont émergé qui augmentent les chances de boucler le tour de table. Selon l’association Financement participatif France (FPF), les derniers chiffres de la finance alternative en France ont augmenté de 39 % en 2018. Les montants collectés ont été multipliés par plus de quatre entre 2015 et 2018, ils sont passés de 297 millions à 1,4 milliard d’euros. Le développement des plates-formes autorise aujourd’hui l’émergence de modèles de financement hybrides par l’association du crowdfunding et du prêt bancaire. Ces modèles se démocratisent car ils restent très accessibles et répondent parfaitement aux besoins conjoints des banques et des entrepreneurs. Les entrepreneurs bénéficient de solutions nouvelles d’accès au crédit grâce à une communauté de prêteurs, souvent fidèles. Les banques ne sont plus seules à supporter le risque et accordent dès lors leur soutien à un nombre plus important de dossiers. Aux plates-formes de financement participatif s’ajoutent d’autres solutions : le crédit-bail pour financer des véhicules ou des biens d’équipement, l’affacturage pour des besoins de financement à court terme ou encore les aides régionales qui viennent augmenter les fonds propres du créateur.

Même si le prêt bancaire reste un incontournable, s’ouvrir à d’autres moyens augmente ses chances d’obtenir son financement. Pour faciliter les démarches, le courtier en prêt professionnel agit comme intermédiaire et oriente vers les bons contacts. Attention toutefois à ce qu’il soit « non commissionné » par les banques pour obtenir la certitude qu’il vous proposera la meilleure offre.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here