La performance franchise postcovid

Intéressant de lire les récentes ouvertures en franchise de Miss Cookies, boulangerie Feuillette, Eat Salad, PointB, Bagelstein… toutes issues du même univers : la restauration, alors même que le secteur a tant souffert durant la période de confinement ! C’est malheureusement le cas de nombreux restaurants indépendants qui traversent de graves difficultés économiques, fatales pour certains. Alors pourquoi cette différence ?

On l’explique de plusieurs façons : en premier lieu, la force de la marque, sa notoriété, qui donne envie aux clients de venir au restaurant ou de commander en ligne. Le franchiseur dispose de plus de ressources dédiées et de moyens publicitaires pour être présent sur les réseaux sociaux ou à la télévision. Il a aussi plus de poids pour se bien placer sur les plates-formes de livraison ou activer les bonnes offres sur son fichier client !

Citons aussi l’appui du franchiseur pendant et à la sortie du confinement : présent pour aider ses partenaires à obtenir le prêt garanti par l’État et/ou mettre en place un chômage partiel, plus puissant pour réactiver les fournisseurs, en appui pour élaborer les plannings collaborateurs de réouvertures, organisé pour fournir les kits et process de distanciation sociale. Et enfin, citons un modèle économique, qui dans la majorité des enseignes de restauration en franchise, va générer une trésorerie suffisante pour passer les mauvaises passes.

D’ailleurs, les plus grands acteurs (McDo, Burger King, KFC, Subway…) ne sont-ils pas tous en franchise 

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité