La révolution commerciale

L’actuelle crise fait émerger de nombreux changements dans les principales enseignes se développant en réseau physique. L’avenir appartient, en partie, aux logisticiens, capables de livrer au plus vite la demande la plus excentrique du consommateur pressé.

Pour autant, la capacité de rebonds des distributeurs est notable. Nous pouvons saluer l’ingéniosité de nombreux dirigeants. Ainsi, le très innovant vélo à assistance électrique Angell sera distribué au sein des magasins Fnac et Darty, ce qui ouvre immédiatement un réseau de plusieurs centaines de magasins. Ce même vélo sera fabriqué par une usine bourguignonne du groupe SEB.

Autre exemple dans la restauration, plusieurs chefs proposent depuis quelques semaines leur carte, mais à emporter, à l’exemple de #ducassechezmoi qui pousse la réflexion jusqu’à utiliser une coopérative de cyclo-logistique pour les livraisons. Ou encore ce chef multi-étoilé du Castellet qui se déplace chez les particuliers pour y produire un dîner gastronomique pour une dizaine de convives.

Cette crise offre le mérite d’avoir bousculé les habitudes et de positionner le client au centre des préoccupations. Amazon, avec ses conditions commerciales protectrices du consommateur, l’a bien compris ! Hormis des aspects sociaux discutables, gageons qu’il engage chacun à repenser sa vision du client satisfait.

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité