La franchise en restauration

La réussite de Big Fernand (enseigne de burger premium) est en partie due au système de franchise, qui fut un accélérateur de croissance non négligeable. Ce n’est pas un fait isolé en restauration, le 1er franchiseur au monde est Subway, pas loin derrière se trouve Mc Do, Starbucks, KFC, O’Tacos, … et en France, environ 300 enseignes (restauration sur place et à emporter) s’activent sur ce marché porteur.

Alors pourquoi privilégier la franchise et non le succursalisme ?

Plusieurs raisons dans le désordre : les investissements sont conséquents et difficilement réalisables à court terme pour une jeune enseigne, confère les exemples récents de Pitaya ou Bagel Corners qui « décollent » en franchise.

Autre point notable, les charges de personnel en restauration représentent environ 35% du chiffre d’affaires, d’où l’importance du bon management des équipes. Or il est usuel de supposer qu’un franchisé, propriétaire de son fonds de commerce, sera plus impliqué dans l’exploitation de son restaurant, spécialement dans la durée, qu’un collaborateur salarié.

De même, restaurateur est un métier de commerçant, il faut faire connaître son enseigne dans l’environnement local. Pouvoir accueillir les fins de matchs car le franchisé est proche des dirigeants du club, mettre en place des partenariats, … autant d’actions plus aisées si vous avez grandi dans la ville.

En somme, le franchiseur réussira s’il propose le bon produit, le fait savoir intelligemment et anime son réseau dans une logique de succès partagé. Le franchisé réussira s’il est en proximité avec ses clients, ses équipes et son environnement économique.

Un juste partage des rôles en somme !

LAISSER UNE RÉPONSE

Please enter your comment!
Please enter your name here